Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Qui je suis?

logo.jpg

Fabrice Gagos aka Svart, humain contre son gré, français par défaut, gaucher contrariant, queer, végétarien et tatoué par choix...Malgré tout, je ne mange pas les bébés, et je n'ai presque jamais eu de relations sexuelles avec des animaux. Par contre je bois de la bière.
Gagne sa vie en faisant de l'art parce que tout le reste l'ennuie.

 

En savoir + >>

 

facebook.jpg twitter.jpgtumlr.jpg

 

 

 

 

Liens

 

Flux RSS


8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 17:11









Vous avez remarqué aussi?

"p'tain regarde, vu l'état de la voiture, je veux pas savoir comment est le gars, il doit être mort, haché menu dans d'atroces souffrances baignant dans son jus, il a p'tet meme eu le temps de voir sa famille mourir aussi, quelle horreur"
Tout ca pour avoir quelque chose d'interressant à raconter.
Alors que finallement si on a rien à raconter pour se rendre interressant, avoir le sentiment de sortir de la "masse", il suffit d'inventer

C'est tout simple il suffit de pas trop en faire pour rester crédible c'est tout.

Mais combien d'entre ceux qui me diront "p'tain t'as trop raison" s'arreteront quand meme devant un accident pour "voir"? Combien regarderont quand meme les infos pour y apercevoir un peu d'horreur?
Oh biensur tous diront "ouais non mais moi c'est pas pareil... je regarde pour m'informer" ou je ne sais quelle bonne excuse valable...pour être attiré par le morbide comme une mouche sur de la merde.

Et moi d'ailleurs? ca m'est jamais arrivé?

p'tet...mais moi c'est différent.

Pis j'en ai marre des embouteillages...

Partager cet article

Repost 0
Published by Farbice Gagos aka Svart - dans humeurs
commenter cet article

commentaires

Isabelle Bauthian 08/08/2009 18:43

Ya la fascination du sensationnel aussi. Et le "sensationnel" prend parfois des allures beaucoup plus ordinaires qu'on ne le croirait.Par exemple, je n'avais jamais réalisé que l'héliport de l'hosto à côté de chez moi pouvait exercer un attrait quasi hypnotique sur un adulte sain d'esprit... avant de manquer d'emboutir le con qui s'est presque arrêté sur la nationale pour voir le nélico décoller. Hum.Bon, sinon, plus sérieusement, je comprends parfaitement qu'un accident puisse exercer une fascination morbide, ou plus sainement une curiosité face à l'inattendu. Mais de là à poser le cerveau, il y a une marge. Perso, en tant que passagère, j'ai déjà eu l'oeil attiré... mais quand je suis au volant ça ne me viendrait vraiment pas à l'idée de regarder :-/