Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Qui je suis?

logo.jpg

Fabrice Gagos aka Svart, humain contre son gré, français par défaut, gaucher contrariant, queer, végétarien et tatoué par choix...Malgré tout, je ne mange pas les bébés, et je n'ai presque jamais eu de relations sexuelles avec des animaux. Par contre je bois de la bière.
Gagne sa vie en faisant de l'art parce que tout le reste l'ennuie.

 

En savoir + >>

 

facebook.jpg twitter.jpgtumlr.jpg

 

 

 

 

Liens

 

Flux RSS


20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 02:56

Ouais la faute est volontaire.

 

Je pense que si vous trainez un peu sur le net, les réseaux sociaux, les infos, tout ça, vous avez entendu parler de la loi renseignement sensée protéger nos gentils petits culs des mechants cyberterroriste.

Il parait qu'au dernier sondage plus de 60% des français étaient pour, cela confirme donc qu'on a au moins deux tiers d'idiots dans ce pays (plus ceux qui se cachent).

 

http://media.giphy.com/media/2xCtEsOklRBfy/giphy.gif

 

Si vous ne voyez pas du tout de quoi je parle, je vous invite a lire cet Article qui resume bien la chose.

 

Et du coup je me suis fendu d'un petit courier que j'envoie à nos députés grâce aux liens proposer (j'ai fait l'isère et le Rhône ce soir, je ferai le reste au fur et à mesure)

Je copie colle ledit courrier, j'ai essayé d'être gentil.

 

"

Madame, Monsieur, Autre,

Il n'est pas dans mes habitudes d'écrire à des personnalités politiques, et j'espère que vous excuserez la forme sûrement un peu cavalière.

Quand je dis que ce n'est pas dans mes habitudes, c'est en fait la première fois. Tout simplement parce que j'ai la conviction que cela ne sert à rien. En effet, je sais que je ne représente rien, aucun danger, ni pour leurs carrières, ni pour leur sécurité, pour les élus de la République et qu'en cela mon avis importe bien peu.

Je sais que ce qui compte pour un député c'est la préservation de son poste et cela passe plutôt (à part quelques rares exceptions bien sûr, je ne suis pas partisan du « tous pourris », je sais que statistiquement il y a sûrement des gens bien, et j'espère que vous en faites partie, vous qui me lisez aujourd'hui) par le respect de la hiérarchie, des arrangements, la démagogie et parfois des pressions voire des menaces de groupes politiques etc... Je ne vais pas faire une liste exhaustive, vous connaissez le métier bien mieux que moi.

Mais, j'ai eu cette discussion avec une amie à propos de la loi sur le renseignement que vous, députés élus de la République, semblez majoritairement vouloir laisser passer sans broncher, et sur ce que l'on pouvait faire pour essayer de changer les choses. Voyez-vous, cette amie, militante et très au courant de la politique, de ce tout ce qui se passe dans l’hémicycle, m'a soutenu que cela pouvait être utile d'écrire aux députés pour tenter de les faire réfléchir aux rôles qu'ils ont à jouer car, contrairement à moi, elle pense encore que la politique est possiblement affaire de convictions.

 

Qui suis-je, moi qui suis si peu au courant, pour être aussi cynique à propos de ceux qui nous dirigent si cette amie, que je ne peux considérer simple naïve, a encore de l'espoir en notre système ?

Alors me voilà, pour vous demander de bien considérer les choses concernant cette loi.

Mr Cazeneuve a fait beaucoup de zèle pour qu'on arrête de la qualifier de « liberticide » mais étant, par nature, désobéissant, je continuerai de l'appeler comme ça. En effet, s'il est vrai, comme le ministre le soutient, que dans le texte rien ne semble venir contre les libertés du Peuple (bien qu'on pourrait très largement débattre sur son atteinte à la vie privée qui est une liberté fondamentale), il me semble qu'il est plutôt fait pour autoriser beaucoup de choses au gouvernement.

Hors selon un principe de vase communiquant qui me semble se passer d'explication (et je ne vous ferai donc pas cet affront), plus le gouvernement a de libertés dans la gestion de son peuple, moins celui-ci a, en conséquence, de libertés.

Le texte peut ne pas être en soit liberticide, cela n'empêche pas ses conséquences de l'être.

Surtout quand ce texte ne s'applique pas à un champ précis (sérieusement? Avez-vous imaginé ce que cette loi permettra de faire à un gouvernement potentiellement mal intentionné dans l'avenir ? Nous ne sommes pas à l'abri, jamais, l'Histoire nous l'a prouvé).

Mais... Je pense que vous avez vous aussi déjà réfléchi aux conséquences de ce texte sur vos propres libertés, celles de vos enfants et de vos proches (même si je me dis que cette surveillance extrême pourrait, à terme, avoir une utilité dans certaines affaires de corruption et autres histoires qui remplissent les pages de nos journaux... Mais c'est un autre débat bien sûr).

Ce qui me semble encore plus grave que cette surveillance, c'est le pourquoi de ce texte.

Il apparaît évident que celui-ci, en écriture depuis un an, se retrouve précipité en réaction aux attentats de janvier dernier dans une volonté de réagir vite pour prouver que le Gouvernement protège sa population. Et aussi pour ne pas rater cette fenêtre de tir idéale pour le faire passer.

Seulement il me semble assez contradictoire de réduire les libertés d'un pays qui subit des attaques terroristes provenant justement de gens qui trouvent le pays trop libre à leur goût.

Il m’est avis que la réaction face à ces menaces devrait être plutôt de dire que nous sommes un pays libre qui ne pliera jamais face à l'obscurantisme et surtout face à la peur. Il me semble d'ailleurs avoir entendu cela il n'y a pas si longtemps dans la bouche même de ceux qui veulent faire passer cette loi en urgence aujourd'hui.

De la même façon que j’ai entendu dire qu'il n'y aurait pas de « patriot act à la française ».

Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas beaucoup ce qui se passe.

 

Je n'ai de toute façon plus aucune confiance en ce système, je ne pense pas que les politiques aient encore de réelles convictions. Car si ceux qui nous dirigent actuellement avaient de réelles convictions, ils ne souhaiteraient pas limiter cet outil formidable qu'est Internet et surtout ils ne chercheraient pas à instaurer la peur juste pour plaire à ceux qui réfléchissent le moins (afin, mais c'est mon côté cynique qui ressort, de s'assurer leur voix? Cela ne peut pas être si simple, si?).

Et vous ? Quelles sont vos convictions ?

J'espère que le 5 mai vous voterez en votre âme et conscience, après avoir étudié la situation de manière objective et impartiale et avoir réfléchi aux conséquences.

Et sans peur.

J'espère que le 5 mai, je pourrai reprendre (un peu) confiance dans une politique d'idées et non pas une politique de parasites.

 

Mais je n'ai pas la prétention de penser changer quoi que ce soit avec cette bouteille à la mer. Je me dis que si je ne touche que dix pour cent d’entre vous, alors je peux faire basculer un vote, vu qu'apparemment, il n'y a pas besoin de plus de 30 députés pour approuver le pire article d'une loi qui peut conditionner l'avenir d'internet et la liberté d'expression dans notre pays.

En attendant, je vous remercie de m'avoir lu.

Cordialement,

Fabrice Gagos.

 

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. »

— Benjamin Franklin "

 

Voilà comme ça c'est transparent et tout.

N'hésitez pas à troller vous aussi.

 

http://3.bp.blogspot.com/-Q_XjYYEzwd8/U1y11d_y4rI/AAAAAAAALOA/_FRf9Oiefhw/s1600/Thank%2Byou%2Band%2BGoodnight.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Gore - dans Blablabla
commenter cet article

commentaires