Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Qui je suis?

logo.jpg

Fabrice Gagos aka Svart, humain contre son gré, français par défaut, gaucher contrariant, queer, végétarien et tatoué par choix...Malgré tout, je ne mange pas les bébés, et je n'ai presque jamais eu de relations sexuelles avec des animaux. Par contre je bois de la bière.
Gagne sa vie en faisant de l'art parce que tout le reste l'ennuie.

 

En savoir + >>

 

facebook.jpg twitter.jpgtumlr.jpg

 

 

 

 

Liens

 

Flux RSS


4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 10:36

Oui... des babas au rhum, parce que pourquoi pas?

 

Bref, j'ai décidé comme le titre l'indique de me mettre au journalisme alors voici un essai de reportage "sur le terrain".

 

Prenons ce jeune homme:

svart.jpg

A première vue un jeune tout ce qu'il y a de plus normal.

Mais attention, car, derrière cette apparence anodine se cache un véritable fléau.

 

Analyse:

 

Habillé intégralement en noir tout au long de l'année, le teint blafard, il semble porter constamment le deuil.

De qui? De quoi?

De son propre aveu il écoute du Brutal Death Métal , (littéralement du Métal pour une mort brutale), c'est donc le deuil du monde qu'il porte.

Des groupes au noms éloquents comme Decapitated, Cannibal Corpse (cadavre cannibal) ou encore Behemoth !

Ce jeune homme semble habité par une fascination pour la mort et du morbide.


Comme beaucoup de ces "Metalleux" comme ils aiment à s'appeler, il a développé " un goût particulier pour le cinéma bis, d'horreur et de gore ( film violent comportant souvent des scènes de sexe explicite)  dont la décence et le CSA ne nous permettent pas de passer des images ici.


Mais cela ne s'arrête pas là.

Quand nous l'interrogeons sur son parcours professionnel il nous répond sans complexe:

"J'avais un premier emploi, j'étais projeteur en bureau d'études, mais ça ne me plaisait pas et depuis enfant je voulais devenir dessinateur de bande dessinée, j'ai donc tout laisser tomber pour accomplir ce rêve de gosse."

 

Ou comment la nostalgie de l'enfance peut briser une carrière épanouie dans un métier tout à fait honorable (avenir que nombre de ses semblables n'ont même pas effleuré) ce qui prouve l'immaturité de ce représentant d'une génération décalé de la réalité de la vie, déçue, désabusée qui n'a plus d'espoir de s'intégrer à ce qu'ils appellent "les gens normaux".

 

Et point culminant de l'horreur cet homme que nous appellerons Svart par souci d'anonymat à bientôt.... 32 ans.

 

Mais tout de suite allons recueillir l'avis de Ginette Bittenbois, 68 ans, experte en jeunes générations...

 

" De mon temps....****ZAP***

 

 

 

Voila... Mais peut être que vous vous demandez pourquoi cette envie soudaine de subjectivité?

C'est grâce à ce reportage:

 

ENJOY:

 


Ou comment faire croire à du journalisme d'investigation pour illustrer un propos déterminé avant même d'avoir recueillit les témoignages et utiliser le montage pour que la mayonnaise prenne. Ce qui pourrait être "compréhensible" de la part du domaine privé, qui après tout est là pour faire du fric et donc du spectacle, l'est moins venant d'un service  public sensé être plus neutre.
Dormez tranquille vos impôts sont bien utilisés.
Mais ce qui est le plus effrayant dans cette histoire, ce n'est finalement pas l'image qu'ils véhiculent de cette génération et de cette culture (on a l'habitude), mais plutôt de se rendre compte que pour s'apercevoir des conneries qu'ils racontent il faut, un , être concerné par le sujet, et deux, connaître le sujet "suivi" et son curriculum vitae (s'ils avaient fait un reportage sur DarkVapor120589 qu'on ne connaît pas, nous n'aurions eu aucun moyen de voir  la supercherie. Tout au plus nous aurions pu râler sur le fait qu'ils continuaient de faire le procès des "geeks".)
Alors que penser des autres sujets, ceux dont on ne connaît rien?
Car oui, Davy Mourier est connu, Journaliste, Auteur BD, Acteur et très actif et impliqué, c'est aussi accessoirement ça:
Bref ce bonhomme est loin de l'image véhiculée par le reportage, où ils n'ont  su garder que ce qui le faisait passer pour un naïf afin d'illustrer le fait que ces adultes qui ne grandissent pas c'est quand même vraiment un problème.
Mais après tout... c'est vrai ça... quelle idée de rêver encore à notre époque grise et sale?
Heureusement qu'on peut compter sur la télé pour nous le rappeler.
Désolé pour les éventuelles fautes d'orthographe et/ou de grammaire, corriger les articles sur Overblog est assez laborieux, j'y travaille ^^ et surtout j'essaie de penser a rédiger ailleurs que sur cette merde avant de poster (note pour plus tard ^^)

Partager cet article

Repost 0
Published by Svart - dans News
commenter cet article

commentaires

bouss 09/09/2010 18:28



"la menace de l'adulescence" qu'ils disent... ah, bon, c'est dangereux.


Eh ben, encore un super reportage super documenté, fait par des vrais journalistes.


Du vrai travail d'investigation...


Non sérieusement. Ah quand du vrai journalisme.


Et encore, celui là est un chef d'oeuvre comparé aux reportages sur le métal.


J'en ai trouvé un top d'enquête exclusive:


http://www.youtube.com/watch?v=RsWn7VX0gZM&feature=related


Il faut le voir pour le croire...


 


(La version de comment on fait un "vrai" reportage vu par No life est excellente !


Et encore loin de la réalité !)


 



Gusgus 04/09/2010 12:59



 Haha, moi aussi j'ai vu ce reportage... Assez édifiant -surtout quand on se sent concerné par le sujet- cela dit qui prend encore au sérieux ce que racontent les journalistes, sur ce
sujet comme sur les tous les autres ? Quand au service public...