Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Qui je suis?

logo.jpg

Fabrice Gagos aka Svart, humain contre son gré, français par défaut, gaucher contrariant, queer, végétarien et tatoué par choix...Malgré tout, je ne mange pas les bébés, et je n'ai presque jamais eu de relations sexuelles avec des animaux. Par contre je bois de la bière.
Gagne sa vie en faisant de l'art parce que tout le reste l'ennuie.

 

En savoir + >>

 

facebook.jpg twitter.jpgtumlr.jpg

 

 

 

 

Liens

 

Flux RSS


20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 01:08

0.jpgBon, voilà, j’ai eu le retour de (presque) tous les éditeurs contactés pour GoN et même s’il reste des pistes probables, elles ne sont pas pour tout de suite, donc globalement c’est non.

 

Pourquoi ?

Soit parce que ça ne colle pas à une ligne éditoriale, comme si en écrivant un projet on réfléchissait à s’intégrer dans une ligne…

Soit pour cause de « pas de coup de cœur », ce que je comprends mieux, car si le gars qui doit porter le projet n’est pas à fond, à quoi bon ?

 

Il y a eu aussi d’autres raisons avancées dans les rares réponses argumentées (oui parce que la plupart du temps c’est lettre type, avec des « veuillez agréer » et tout le zinzin, comme quand on postule pour un taf…Il serait temps pour certains de comprendre qu’il ne s’agit pas de ça).

Mais bon bref, je disais, les réponses argumentées donc : notamment, et ça je m’y attendais, le dessin « légèrement » insuffisant.

‘Faut dire, j’ai pas beaucoup d’heures de route au dessin et à une époque où on préfère le « beau » à l’efficace, ça me porte pas chance. Accessoirement on m’a aussi dit qu’au contraire la couleur était super, et que d’ailleurs j’essayais un peu de cacher mon dessin derrière, m’appuyant sur ce que je sais faire.

Ouais, je me suis déjà fait environ 700 pages en couleurs depuis que je suis pro’ (je ne compte pas les essais qui n’auraient pas aboutis), là où je n’ai fait que… bah 0 planches au dessin (mis à part quelques planches pour la Lumière de l’Ours et un autre dossier de 3 planches en 2006).

M’est d’avis que dans 700 pages au dessin ça le fera mieux.

 

Plus marrant, on m’a aussi dit que c’était trop « comics » ou trop « Templesmith ». Bon, ça, je le prend comme un compliment étant donné que Templesmith est clairement une de mes influences (entre autres… il y en a de moins connues, je vénère Guy Davis et Vince Locke par exemple, mais forcément ça saute moins au yeux, d’autant plus que je n’ai pas la prétention d’égaler ni l’un ni l’autre qualitativement) et que les comics représentent 80% de ce qui m’intéresse aujourd’hui.

Je ne suis peut-être pas dans la ligne éditoriale des éditeurs, mais je suis dans la mienne donc.

C’est déjà un bon point non ?

 

‘Pis si c’est trop comics (outre le fait que cela ne veut rien dire), quel est le problème à une époque où les rayons comics ne cessent de grandir dans les librairies ? Peut-être que c’est un projet franco-français, et donc qu’il ne suffit pas de l’adapter… hum…

Je dis sûrement ça parce que je suis aigri.

 

5

 


Bien sur, je ne suis pas dupe et je n’écarte pas la possibilité que tout simplement mon projet soit nul, que les arguments avancés soient juste de la diplomatie (qui confinerait à l’hypocrisie du coup, mais après tout c’est à peu près pareil).

 

Et je n’ai aucun problème avec ça. Comme je l’ai dit plus haut, je débute.

 

Mais alors que va devenir GoN alors ?

Rejoindre les milliers de projets refusés par les éditeurs actuellement ?

 

Hum, ça ne me satisfait pas. Un projet, on le crée avant tout pour qu’il vive, et sans vouloir jouer les artistes, il fait partie de nous (à moins de faire partie des mercenaires de la BD, mais c’est un autre métier). C’est avant tout une envie, celle de raconter une histoire.

 

Alors bien sur, personne ne nous demande de faire ça, et à bien y réfléchir ça ne sert pas à grand-chose. Ca ne sauve pas le monde (quoique…lisez Transmetropolitan, et a priori tout Warren Ellis, il y a des solutions cachées dedans), et si un projet ne voit pas le jour, il ne manquera à personne. Mort dans l’œuf…

Who cares ?

 

 Mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que si je prends mon pied à le faire, alors peut-être quelques gens, au moins aussi cons que moi, pourront prendre plaisir à le lire.

C’est prétentieux je sais… Mais chacun ses petites faiblesses. Et puis, je fais bien ce que je veux, je vous emmerde.

Et ne vous trompez pas : je fais ça avant tout parce que j’ai envie et que cela m’amuse moi.

 

Alors GoN va vivre, sûrement plus difficilement que s’il était financé par un éditeur (et certainement plus librement), mais après tout l’argent c’est seulement du temps, donc c’est une seulement question d’organisation de pouvoir faire ce que l’on veut.  

Alors je vais le faire, ne serait-ce que pour m’approcher un peu plus des 700 planches dont je parle plus haut et si possible arracher un sourire à une ou deux personnes.

 

Je vais donc chercher des solutions pour le publier (je fais partie de ces fétichistes du livre en « dur ») mais ces solutions, j’aurai bien le temps de les trouver.

 

bordel.jpgEn attendant, voilà ce que je compte faire…

Quand j’aurai assez d’avance niveau planches (une pitite 30aine je pense), je créerai un site ou plutôt un blog, pour diffuser les planches une à une. Une fois le stock épuisé, je verrai où cela en est et s’il y a des retours intéressants.

Et puis on verra ce que ça donnera, j’ai déjà pas mal idées sur la forme que tout ça pourra prendre, mais il est encore trop tôt pour affirmer quoique ce soit, et ‘pis je demanderai l’avis aux 2-3 perdus qui me lisent (merci à vous).

 

D’ailleurs si vous avez d’ores et déjà des idées aussi, faites vous plaisir. Même si bien sûr j’en ferai qu’à ma tête, je prendrai en compte les avis et suggestions.

 

Maintenant, la seule question que mon autre moi, celui qui est pas utopiste, me pose c’est :

« Ouais gars, c’est bien joli tout ça, mais si personne ne veut parier sur ton projet, c’est p’tet qu’il est pourri, t’es qui pour contredire ça ? Faire de l’autoédition après s’être fait refuser par tout le monde, c’est peut-être juste essayer de faire vivre des choses qui n’intéressent personne».

 

Peut-être. Mais en même temps quand je regarde les rayons BD, je suis loin d’être convaincu que plaire à un éditeur soit gage de qualité. C’est tout au plus gage « d’espoir de réussite commerciale »… Et encore.

 

Donc… Pourquoi pas ?

 

  Ps: et si je commençais par finir cette version du blog, hein?

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Svart - dans News
commenter cet article

commentaires

Batist 23/04/2011 19:04



Johnny,


Il y a un point que tu n'as pas compris dans la démarche de Svart. La question qu'il se pose c'est : "Qu'est-ce que j'ai envie de faire ?", pas "comment je vais faire pour être riche ?". Le
succès, je crois qu'il s'en fout même s'il ne le dérangerait pas. 


A partir de là, tout être pas exceptionnel qu'il soit, il décide d'avoir l'intégrité de raconter précisément l'histoire qu'il a en tête, et tant pis si ça ne plait qu'à un petit nombre, et tant
pis s'il va dans le mur, et tant pis si aucun éditeur ne le suit dans ce projet.


Il n'engage que lui, n'oblige personne à lire son histoire, et encore moins à l'acheter. A partir de là je ne vois pas en quoi ça peut te déranger ?  Tu n'aimes pas ? Tant pis, d'autre
aimerons peut être. Il ne cherche pas forcément à rencontrer un "large public", un public réceptif à son univers lui suffira certainement.


La BD n'est pas réservée aux éditeurs. Ceux-ci sont d'ailleurs de plus en plus retranchés dans des critères de rentabilité et de moins en entreprenants. Il n'est pas rare pour un auteur ayant
déjà de nombreux ouvrages à son actif de se voir refuser une dizaine de projets en deux ou trois ans... Dix projet, ça fait une cinquantaine de planches dessinées, un album fait en général 46
planches... Quitte à bosser dans le vent, autant amener une histoire au bout, non ? Et rien n'empêche de monter un projet à teneur plus grand public par ailleurs pour "draguer" les éditeurs.


 



Johnny 23/04/2011 15:05



Je ne suis pas le Johnny que tu connais. Juste un lecteur de cfsl pas inscrit sur le forum.


Désolé que tu prennes mal mes remarques. Tu publies un blog ouvert à tous, tu veux des lecteurs (tu mets ton blog en lien...), donc je pensais être invité! 


Tu t'épanches ici pour dire ô combien le monde est injuste, comme tu es incompris. En fait tu cries de ta petite voix dans l'océan internet. Mais qui t'entend? Moi.


Le problème est que toi tu n'entends pas ce que te disent les gens. Les éditeurs ou moi le public.


Tu reproches aux méchants éditeurs de ne pas argumenter leurs réponses mais dans le même temps tu considères qu'ils vendent de la daube (sous entendu à la fin de ton billet que si ils éditent de
la merde et que comme ils refusent ton projet, cela doit vouloir dire que ce n'est pas si mauvais... on se rassure comme on peut). Pourquoi les dragues-tu alors en faisant un zoli dossier? :)


Moi ce que je ne comprend pas c'est pourquoi quand on va dans le mur, on continue à creuser? Les éditeurs n'aiment pas. Tu veux continuer le projet!


Il faut se nourrir de ses erreurs, pas s'étouffer avec.


Je terminerai avec une citation de fight club: tu n'es pas un être exceptionnel.


Pour raconter ce que l'on veut et rencontrer un large public... il faut l'être un peu. Alors redescend sur Terre, redeviends un simple artisant plutôt qu'un artiste maudit.



Svart 23/04/2011 17:01



Kévin (ça te dérange pas que je t'appelle Kévin hein ?) dois-je en déduire que tu n'achèteras pas mon bouquin quand il sortira ?


P'tain comment je vais faire pour devenir riche maintenant... Tout espoir s'envole, il ne me reste plus qu'à m'asseoir, seul, dans le noir en regardant défiler ma vie triste et morne.


 


Ps: Une petite astuce pour te rendre la vie plus agréable : quand il y a un lien vers un blog cela ne veut pas dire "venez je vous en prie, aimez moi et adulez moi" ça veut
juste dire "je fais un blog, si cela vous intéresse, ben tant mieux et n’hésitez pas à apporter des bières, sinon passez votre chemin".


En gros tu es libre tu sais, la vie est bien trop rude (et courte) pour t’infliger des lectures qui ne t’intéressent pas et essayer de donner des leçons à des gens aussi buté que moi. Tu n’es pas
obligé de te sentir concerné, même avec toute la bonté qui te caractérise, tu ne peux sauver tout le monde.


 


Et surtout, rien ne t'oblige à me supporter.


Je sais que ma magnificence est parfois difficile à encaisser, je ne t’en voudrai pas, j’ai l’habitude.


 


Et comme le dit si bien Bruce Campbell:


"Hail to the king, baby."



Johnny 23/04/2011 00:51



Salut.


Je suis désolé pour toi mais il y a certains points que tu dois prendre de cette expérience et les analyser pour mieux grandir.


La première des choses, c'est qu'on écrit/dessine pour être lu. La preuve tu veux t'auto édité.


C'est donc que tu veux rencontrer un public. Dès lors tu dois te demander si ce que tu as à raconter rencontre l'intérêt de ce public. Inutile de me dire que le public de masse est con et que
t'en peux rien s'il ne comprend rien à ton oeuvre. Le fait est que si tu as envie de t'adresser au public, c'est que tu le considères positivement. Tu as envie de plaire au monde qui t'entoures.


Donc tu dois absolument créé une oeuvre en ne pensant pas qu'à toi. C'est ça le problème de cette génération. On poste ses crobards sur le net, on crée un blog, on veut s'autoéditer, mais on
oublie le public. C'est toujours à lui que tu dois t'adresser.


N'oublie pas non plus que le public ne t'attend pas comme le messie. Le public vit très bien sans toi. Mais toi par contre tu as besoin de lui.



Svart 23/04/2011 02:05



Ozanam

Batist 21/04/2011 09:04



Tu sais déjà ce que j'en pense... 


L'auto-édition vaincra !



cé-go 20/04/2011 09:14



Merci pour ton retour d'expérience et de nous faire partager tes doutes et incertitudes.


On est de tout coeur avec toi et ton projet. Quant au niveau du dessin, c'est sûr que l'on voit bien que ton trait n'est pas encore toujours assuré, mais tu as fait des progrès de folie par
rapport à il y quelques années. Si tu continues comme ça, je ne doute pas que ce reproche (justifié ? je ne sais pas quand je vois certain bouse qui sortent en rayon parfois) disparaisse
rapidement.


 


Sinon pour l'auto-édition, j'ai été approché une fois par TheBookEdition qui m'ot l'air pas trop mal ...


 


En tout cas, je suivrai ton aventure avec plaisir. Vivement le blog ^^